«

»

Juin 29

Respect des enseignants chercheurs : Une Retraite juste et digne !

La deuxième conférence sociale organisée par le Gouvernement de notre pays les 24 et 25 avril 2017 avait retenu l’urgente nécessité de réunir des commissions techniques pour affiner les propositions d’amélioration du traitement de la  retraite dans l’enseignement supérieur et la recherche. Suite au silence observé depuis lors, le SUDES avait déposé un préavis de grève, après un échange avec ses bases, le 12 mai dernier couvrant   le  reste   de   l’année   universitaire.   Le  Conseil   syndical   national,   réuni   le   21/06/2017   à l’Amphithéâtre de l’EBAD de l’université Cheikh Anta DIOP à Dakar  avec la participation des sections des universités Gaston Berger de Saint Louis, de Thiès, Assane Seck de Ziguinchor et Cheikh Anta Diop de Dakar, a adopté la décision de dérouler un Plan d’Actions face à l’attitude inacceptable du Gouvernement.

Le préavis de grève ne comporte qu’un seul point : l’ouverture de négociations sérieuses pour une retraite décente aux enseignants et chercheurs des universités et autres structures d’enseignement supérieur et de recherche.

Face au silence du gouvernement, le conseil syndical national du SUDES/ESR a décidé, à l’unanimité, d’engager la lutte ferme pour le respect par le Gouvernement du droit à la négociation collective, sans discrimination en vue de trouver des solutions justes et acceptables. L’enjeu majeur dans ce combat est la  préservation de la dignité de l’enseignant du supérieur et du chercheur  admis à la retraite.

Les conditions de traitement actuelles de la retraite des universitaires relèvent d’une grande injustice qui appelle des  mesures d’urgence spécifiques et des mesures durables pour améliorer le sort de travailleurs de l’enseignement supérieur et de la recherche parmi les plus méritants de la nation. Il est urgent d’allouer des  moyens  conséquents  aux  universités,  de  développer,  dans  l’urgence,     un  « plan  Marshall »  de recrutement d’au moins 500 enseignants-chercheurs par année pendant au moins cinq (05) ans.

C’est pourquoi, le conseil syndical national du SUDES/ESR a décidé de la mise en œuvre résolue d’un

premier Plan d’Actions de combat ainsi articulé :

–     27-28-29 juin : campagne d’affichage et de distribution de déclarations dans toutes les universités publiques, les   instituts et écoles d’enseignement supérieur et de recherche ainsi que dans leurs localités d’implantation.

–     30 juin : grève suivie de rassemblement de tous les militants, sympathisants et autres enseignants dans toutes les institutions d’enseignement supérieur public dans le cadre d’une Journée Nationale d’Action ( J N A).

–    Le Bureau Exécutif National du SUDES/ESR présidera le même jour, à l’université de Thiès, le rassemblement national qui se terminera par une importante conférence de presse.

Dakar le 21/06/2017

Le Conseil Syndical National du SUDES/ESR